Un make up aux couleurs de l'automne avec Yves Saint Laurent # Etape 1 : Le teint.



Dear Dressing,

     Comme je te l'ai annoncé la semaine dernière, jeudi soir j'ai retrouvé Julie et Chloé pour faire le point sur les produits et nouveautés make up de la marque Yves Saint Laurent. 

Accueillie plus que chaleureusement sur le stand installé pour la semaine, c'est dans une ambiance "back stage" de studio photo, que j'ai pu profiter d'une application make up personnalisée, et par la même occasion, rapporter avec moi pleins de conseils pour me faciliter la vie le matin, lors de l'opération " comment retrouver une tête acceptable !" (parfois il faut savoir être honnête avec soi-même, et reconnaître que maintenant le "coup de pouce" make up fait quand même la différence...!)


     Toutes les deux se sont réparti le boulot : Julie s'est attaquée au teint, et Chloé fût celle qui décida de me créer un regard glamour sans que ça ne me fasse ressembler à un cocker ! (malgré des yeux très fatigués ! Une magicienne de la palette et des pinceaux...Je ne vois que ça...). 
Et en ce qui concerne le teint, Julie avait tout autant à faire : cernes (héritage de courtes nuits), rougeurs et imperfections (héritage cette fois ci du combo : exposition solaire estivale + excès saisonniers en tout genre + invasion hormonale = catastrophe cutanée !) elle a néanmoins réussi à dompter d'une main de maître mon teint "récalcitrant" ! 

     Aller assez de blabla, je te laisse découvrir comment se créer un teint parfait et lumineux (car qui dit smokey eyes, implique de ne pas négliger la base !) en 5 étapes, grâce aux astuces que j'ai pu recueillir auprès d'expertes de la marque...
Tu vas voir, rien de bien compliqué !


XoXo Olivia.




AVANT
APRÈS



Etape 1 Illuminer le teint.

     Pour commencer, Julie m'a appliqué sur l'ensemble du visage le Serum Forever Light Creator. L'idée avec ce sérum est d'affiner le grain de peau, d'uniformiser, tout en commençant à estomper les rougeurs. Son but : illuminer le teint.

Conseils application :

     Il est possible d'appliquer ce sérum après sa crème de jour. Ici, Julie a prélevé le sérum directement sur sa main à l'aide d'un pinceau pour le visage plat (dans le même esprit que celui-ci) et l'a appliqué en formant de grands mouvements circulaires sur tout le visage. Si on ne possède pas ce type de pinceau, les mains ou un pinceau plat pour le teint font tout aussi bien l'affaire !

Ce que j'en ai pensé :

     La texture de ce sérum est fluide, non collante, et son parfum est assez subtil sans être entêtant. L'application est facile et il est vite absorbé par la peau. Quant à l'effet, il est instantané. Cela peut faire une très bonne base. Son prix assez élevé peut en freiner certaines (ce qui, à mon sens, est tout à fait compréhensible !), mais sa pipette permet de prélever le produit, d'éviter le gaspillage et de délivrer la dose nécessaire. 





 Etape 2 Masquer les imperfections.

     Alors que quelques petits boutons avaient décidé de se taper l'incruste (ah la peau et ses exigences...!), Julie s'est servi de l'Anti-Cernes Estompeur Multi Actifs (ici le n°2) histoire de camoufler ce qui pouvait l'être. Adieu rougeurs, boutons, et cernes marquées...vous avez trouvé plus fort que vous !


Conseil application 

     On l'utilise avant d'appliquer son fond de teint, et on le choisi dans la même teinte (ou très proche).
Julie l'a travaillé à l'aide d'un pinceau (on peut tout à fait l'utiliser avec un pinceau plat) pour un fondu beaucoup plus naturel, sans démarcations. 

Ce que j'en ai pensé :

     Très franchement, je dois avouer que je n'utilise jamais d'anti-cernes. J'ai la chance d'avoir rarement des imperfections marquées, et bien souvent un coup de Touche Eclat et on en parle plus ! Mais ce jour là, j'ai pu me rendre compte de l'intérêt d'avoir avec soi, un allié en cas de "rébellion" de sa peau. Son format stick permet de l'emporter partout, pour des retouches durant la journée. Sa texture crème le rend très agréable à appliquer et à estomper, le tout, sans effets de démarcation...






Etape 3 : Unifier le teint.


     En discutant avec Julie, je lui fait part de mon envie du moment : sublimer plutôt que de couvrir... J'aime quand un fond de teint est couvrant, en revanche, je déteste l'effet masque. Et c'est là qu'elle me présente le tout dernier fond de teint de la marque : Le Teint Encre de Peau (ici le BR50). Lorsqu'on te présente un produit comme étant "léger comme une plume, inaltérable comme une encre, avec un confort 24h", forcément ça attise ta curiosité ! Non ?!

Conseils application :

     L'applicateur plume permet de déposer la bonne dose de produit. Deux points sur le front, le haut des pommettes, l'ovale de la mâchoire, et un point sur le nez et le menton, c'est parti, il ne reste plus qu'à étirer la matière de l'intérieur vers l'extérieur, soit avec un pinceau plat, soit avec les mains. Easy !

Ce que j'en ai pensé :

     Par où commencer... J'ai littéralement adoré ce fond de teint ! Sa texture fluide se travaille très facilement (par contre il vaut mieux déposer un peu de produit sur le rebord du flacon, histoire d'éviter qu'une grosse goutte finisse par atterrir sur ta chemise !), on ne sent pas du tout la matière sur la peau, et sa finition mate et poudrée crée un effet "peau de pêche". Alors que certains fonds de teint mat, ont tendance à marquer les ridules et à ternir un peu le teint, avec l'Encre de Peau je n'ai pas du tout eu cette impression. On est clairement sur une couvrance légère à moyenne, et pour celles qui sont adeptes du fini poudré, une retouche en milieu de journée sera à mon avis nécessaire ! En tout cas, mon fond de teint se termine bientôt, et je lui ai déjà trouvé son remplaçant !




Etape 4 : Apporter de l'éclat.

     Une fois la base faite, il ne reste plus qu'à apporter les finitions ! Julie à utilisé un basique de la marque, qui une fois maîtrisé, devient l'indispensable de toutes les trousses beauté : l'Enlumineur Touche Eclat (ici n°2)! Il est parfait pour capter la lumière et apporter la touche finale, dès lors qu'on s'en sert au maximum de ses capacités.

Conseils application :

     On s'en sert sur les cernes pour effacer les marques de fatigue, éliminer les zones d'ombres au niveau des ailes du nez, du creux du menton, sous l'arcade sourcilière. Il peut s'utiliser comme base à paupière. Il est capable de redessiner le contour des lèvres. Moins cher que le Botox, il  te permet également d'estomper les ridules et les marques du temps. 
On l'applique tout simplement à l'endroit souhaité, et on le travaille au pinceau ou au doigt.

Ce que j'en ai pensé :

     Pour moi c'est tout simplement un MUST HAVE ! Il sait tout faire (ou presque). Je continue de le racheter encore et encore... L'utilisation est simple, et le rendu à la hauteur de ce qu'on peut en attendre. Et sa forme stylo en fait un objet ultra pratique, facile à emporter partout !





Etape 5 : La touche finale avec le blush.

     Le but du fond de teint n'étant pas de colorer mais bien d'unifier (d'où l'intérêt de bien choisir sa couleur au départ !), il y deux solutions pour apporter la touche finale à son teint : la terre de soleil, ou le blush. Julie a  donc choisit de rehausser mon teint avec le Baby Doll Kiss&Blush n°10, en privilégiant sa fonction blush. 

Conseil application :

     Elle a déposé la texture crème sur le haut de la pommette, et l'a étiré au doigt jusqu'à la tempe en réalisant des petits mouvements circulaires. Cela évite les démarcations ou les zébrures.

Ce que j'en ai pensé :

     J'aime beaucoup l'idée d'un produit 2en1 qui permet d'accorder sa bouche et ses pommettes (et il faut aussi souligner que ça facilite grandement l'élaboration une trousse beauté pour un week-end ! ;-)). Bizarrement, j'ai trouvé la texture "collante" au départ, mais très vite en la travaillant, elle laisse place à un fini poudré et mat. 
Par contre au niveau de l'intensité de la couleur, je reste un peu sur ma faim, car je préfère lorsque c'est un peu plus soutenu (mais pour cette mise en beauté, il avait été décidé de mettre l'accent sur le regard, du coup, le blush se devait d'être plus subtil !). A voir donc, si en déposant plus de matière une prochaine fois, j'arriverai à atteindre l'effet recherché.


























Alors ?! Je te l'avais bien dis... Rien de sorcier ! Et attends de voir ce que Chloé a fait avec le regard...

Photos : Ben

CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire