A la découverte de M&Oz, la bulle beauté bio lyonnaise.




Dear Dressing,


     Je te propose de sortir un peu de nos sentiers battus, car aujourd'hui, j'ai décidé de partager avec toi, mon coup de coeur pour une petite boutique lyonnaise spécialisée dans la cosmétique bio et naturelle.
Que la cosmétique bio n'ait déjà plus de secrets pour toi, ou que tu sois novice dans le domaine, il y a fort à parier que cette bulle beauté située en plein coeur de Lyon, ne te laisseras pas indifférente. 



      Il faut savoir que chez M&Oz, l'accueil est si agréable et rempli de spontanéité, qu'au début, tu auras de quoi être un peu déconcertée. Oublies ce que tu connais ailleurs, car ici, tu as plutôt l'impression de te confier à ta soeur ou une copine... Bref, ça fait du bien au moral ! 

     Et puis doucement, on se laisse embarquer dans cet univers de la cosmétique bio que Cécile et Ondine on su s'approprier. Dans ce cadre féminin mais sans chichis, où s'accorde parfaitement rose poudré, meubles en carton esprit "green", et une sélection pointue de produits qui veulent du bien à notre peau mais sans braquer notre porte monnaie (UNE, Kure Bazaar, RMS Beauty, Pulpe de vie, NourishCouleur Caramel, Unique Haircare, pour ne citer qu'eux...!), difficile de résister à l'envie de se faire chouchouter. Et parce que chaque personne est unique, les filles mettent un point d'honneur à être à l'écoute de chacune, afin de prodiguer des conseils sur mesure...

     Le hic ? Une fois entrée, probable que tu n'aies plus franchement envie de ressortir de ce cocon !

     Et parce que, qui mieux que Cécile herself, pouvait nous exposer sa vision de la beauté et nous en apprendre un peu plus sur elle et sa démarche, j'ai décidé de m'improviser journaliste en herbe le temps d'une petite entrevue, histoire d'en découvrir un peu plus sur le lieu et sa créatrice...

     Sur ce, je te laisse, convaincue qu'après ça, tu auras très envie de découvrir le côté biotiful qui sommeille en toi... De mon côté, je n'ai pas pu m'empêcher de repartir avec un vernis Kure Bazaar (dont je te reparlerais vite)... Un petit pas, certes, mais il y a un début à tout...
   

XoXo Olivia.







Cécile, je me demandais... Si tu devais te présenter rapidement ça donnerait quoi ?!
C'est une question difficile. Je ne sais pas trop comment répondre... 
Je suis une passionnée, c'est le premier mot ! Je suis une jusqu'au boutiste, quand je choisis de faire quelque chose, j'y vais à fond. Je suis maman célibataire d'un petit garçon de cinq ans et demi. 
Maquilleuse depuis douze ans, j'aime vraiment mon travail. Je suis dans l'optique de créer une société plus humaine (en tout cas par le biais de M&Oz), et je suis heureuse de pouvoir travailler dans le domaine de la beauté, parce que je trouve que c'est un domaine qui touche à l'individu. C'est très personnel ! Le maquillage touche à l'intimité quelque part, donc il est vrai que nous ici, nous sommes à mi chemin entre la beauté extérieure et la beauté intérieure. Et ça me plaît vraiment ! Tu es un peu maquilleuse, un peu psychologue... 

Et finalement, pourquoi ce nom "M&Oz" ?
A la base, je voulais appeler ça Oz, pour l'histoire du magicien d'Oz, parce que j'adorais la symbolique. Je suis dans un univers assez poétique, et n'ai pas vraiment les pieds sur terre, donc cela me plaisait bien de parler de choses très sérieuses, en détournant un peu les symboles. Je trouvais que le support du magicien d'Oz était parfait pour moi, et pour ce que j'avais envie de raconter. Et puis en faisant des recherches à l'INPI, on s'est aperçu que le nom avait déjà été déposé il y a quelques années de cela par Lancôme pour une palette, alors finalement ça s'est transformé en M&Oz : Aimes ce que tu es et Oses le devenir. C'est un jour où j'ai posé la question à ma grand-mère (une des personne les plus importante dans ma vie), ce qu'elle estimait, elle, le plus important dans la vie, elle m'a répondu que c'était l'amour, alors je me suis dis "Aller... M&Oz !" Voilà...



Comment et pourquoi t'es venu l'envie de créer M&Oz ?
En fait j'étais assez frustrée dans tous mes boulots précédents, parce que j'avais sans arrêt l'impression que j'étais incomplète, et pas accomplie dans ce que je faisais. Lorsque j'étais maquilleuse de studio à Paris, je faisais beaucoup de comédiennes, de presse. C'était assez frustrant pour moi, parce que finalement, je bossais le matin, je passais une ou deux heures à maquiller la comédienne ou la personnalité, et après j'attendais beaucoup. Je rentrais chez moi, j'étais mal, et j'étais épuisée de journées où je ne faisais rien. Comme je suis assez hyperactive, je me sentais vraiment prise au piège. Progressivement je suis rentrée à Lyon, puis j'ai divorcé. Il a fallut que je trouve un boulot plus stable, j'ai donc travaillé dans une entreprise, derrière un bureau, et ça a été l'horreur pour moi. J'arrivais à un cap de ma vie. Je me suis retrouvée toute seule avec mon fils, mon boulot ne me plaisait pas, je me suis dis que c'était maintenant ou jamais! Cela faisait déjà quelques temps que j'étais très sensible aux produits bio, que se soit alimentaire ou cosmétique. J'ai décidé qu'il fallait que j'aille au bout de ma vision. Parce que j'en avais tellement marre de sentir qu'on était dans un mode relationnel au niveau commercial qui était faussé. Tu rentres dans un système où l'on ne prend pas en compte l'individu, mais le côté financier et le côté challenge commercial d'une marque. Lorsque tu vas dans des grandes enseignes de parfumeries, tu as des conseillères de vente, qui sont là pour te vendre un produit. J'avais vraiment envie de parler à des humains et pas à des portes-feuilles. M&Oz c'est venu de là, en me disant que cette vision, il fallait à tout prix la faire vivre, parce qu'elle était pleine de tendresse, d'écoute, et de respect !



Et selon toi, que viennent chercher les "beauty-addicts" dans ta boutique ?
Je pense qu'il y a trois choses incontournables. D'abord il y a le produit bio ! Nous faisons une sélection de produits, même si toutes les marques ne sont pas forcément estampillées bio ou labellisées, car effectivement, un label coûte cher, et toutes les marques n'ont pas forcément les moyens de s'en payer un. Mais cela n'empêche, que certaines d'entre elles sont hautement qualitatives et très proches de nos valeurs ! La formulation et le contenu doivent être top. Les marques qui ont fait des efforts sur la présentation de leurs produits, nous y sommes aussi très sensibles, le plaisir à l'utilisation...etc... 
Ex Aequo avec ça, elles viennent chercher des conseils très professionnels. Je suis maquilleuse depuis douze ans, Ondine qui travaille avec moi est super, nous connaissons très bien nos produits, la peau, ainsi que son fonctionnement. Ce sont des choses que nous avons étudié sérieusement. Nous essayons de comprendre vraiment ce qui se joue pour la personne, aussi bien pour du maquillage que pour du soin.
Et puis la troisième chose, elles viennent chercher de la reconnaissance. Nos clientes sont accueillies, au sens propre du terme. Nous sommes très à l'écoute. Qu'elles soient joyeuses, tristes, peu importe, nous prenons ces personnes comme elles sont ! 




Comment sélectionnez-vous vos produits ?
Je fais énormément de sourcing en France et à l'international. Il faut savoir qu'en France, il y a des marques vraiment sympa, mais nous sommes un peu en retard à côté des anglo-saxons où des américains. L'idée était de trouver des marques qui me plaise. Suis- je sensible à leur présentation ? Est-ce que le prix me semble ahurissant où plutôt attractif ? Parce que l'idée, ce n'est pas de vendre des produits qui coûtent 400€ ! Ça je n'y crois pas. Il y a une limite que je ne franchirais pas. La marque la plus chère que nous ayons est Tata Harper, avec des produits à 100€. Je ne dépasserais pas cette limite, parce qu'au-delà, je trouve ça "déconnant". On ne va pas changer la face du monde, et on ne va pas changer la peau en profondeur. Une peau qui est mâture, on ne la rendra pas parfaitement jeune en trois jours, c'est faux ! La peau répond à un processus irréversible, sauf si tu passes entre les mains d'un chirurgien, mais ce n'est pas l'objectif. 
Je teste tous les produits : Sens-t-il bon ? Est-il agréable ? Est-il efficace ? Le tout, mérite-t-il qu'on s'y intéresse plus ?
Mais la priorité des priorités est ce que contient le produit. Nous choisissons nos marques, en sachant qu'il y a des composants qui ne rentreront pas chez M&Oz, à savoir : l'EDTA, le polyéthylène glycol, le phénoxyéthanol, le méthylisothiazolinone, le méthyl ionone, le paraben... 
On s'appuie sur des critères de formulation, d'apparences, de texture, de plaisir ! 

Et pour toi finalement, la cosmétique non étiquetée "bio" c'est...?
Comme je le disais, il y a des produits non étiquetés bio qui sont très bien. Ici, on ne jugera pas une personne qui utilise des produits de la cosmétique traditionnelle. Mon rôle, est simplement d'expliquer la différence entre les deux. Je ne suis personne pour juger les gens, donc si les filles veulent venir avec leur produits, nous leur montrerons bien volontiers comment s'en servir. Mais là où je suis assez touchée, voire peinée, c'est que je me rend compte qu'on est dans un système où il n'y a pas franchement d'éducation. On devrait expliquer clairement aux femmes ce qu'elles mettent sur leur visage ou leur cheveux ! Je dis juste que pour moi, la cosmétique traditionnelle, ce n'est pas bon, parce que ce n'est respectueux, ni de l'homme, ni de la psychologie des gens, dans le sens où nous ne sommes pas assez informé de ce qu'on va réellement mettre sur notre visage. 

C'est important d'avoir cette ouverture d'esprit...
Il faut ! J'ai consommé du "non bio" pendant longtemps... J'en suis arrivée là, mais tout le monde n'en est pas au même niveau, et tout le monde n'a peut être pas envie de passer intégralement au bio. Il faut être à l'écoute de ça aussi. Ce n'est pas condamnable. 




Quand je suis arrivée, un atelier était en train d'avoir lieu. Etait-ce important pour toi de créer ces ateliers à thèmes ?
Les ateliers c'était vraiment important ! J'ai la chance d'avoir eu un métier hyper exigeant, au niveau des couleurs, des textures, des rendus. Tu ne pouvais pas te rater. Il fallait que se soit parfait. Ils sont le moyen de transmettre des connaissances, des techniques, des gestes... Nous pouvons parler en transparence aux filles grâce aux ateliers. Nous pouvons leur montrer des choses intéressantes, de vraies astuces... J'ai besoin de toucher, d'appliquer, de montrer les bons gestes, d'expliquer. Je ne suis pas pour les discours qui durent des heures. 
Après, comme je dis toujours, il y a trois notions à distinguer, qui sont : le savoir, le savoir faire et le savoir être. Ici , nous sommes garantes du savoir, nous connaissons nos produits, nous pouvons conseiller la personne, sur quelles couleurs seront le mieux adaptées pour elle par exemple. Nous avons des connaissances théoriques sur la colorimétrie, les volumes, mais nous avons également des connaissances pratiques et techniques. Le savoir être, lui, dépend vraiment des femmes qui viennent ici. Si elles veulent obtenir le même résultat, c'est un investissement de temps. Il faut qu'elles acceptent de ne pas maîtriser le geste immédiatement, et se dire que c'est en s'entraînant qu'elles arriveront au résultat qu'elles recherchent.

Le 24 Septembre 2014, M&Oz soufflait sa première bougie, un petit bilan ? 
Génial !
D'abord à titre personnel je suis heureuse. J'adore ma boutique. Je suis bien dans mes baskets, et j'adore mon travail. Ondine qui travaille avec moi va devenir mon associée. Nous formons toute les deux un binôme génial, et nous nous entendons parfaitement bien. Nous avons rencontré des personnes merveilleuses. Je n'ai pas l'impression de venir travailler, c'est exaltant ! Je me sens pleinement épanouie dans ce que je fais, et je ne regrette rien.





Des projets, des envies, l'arrivée de nouvelles marques pour cette nouvelle année ?
Doucement mais sûrement de nouvelles marques vont arriver. 
Le gros projet de l'année prochaine sera le lancement de notre site internet, qui aurait déjà dû être lancé en Septembre. Mais je n'en dirais pas plus ! 

Un mantra, une devise, un petit mot pour conclure cette entrevue ?
S'il y a vraiment une chose importante, c'est l'amour de soi, l'amour des autres et l'audace !



Pour suivre toute l'actualité (et réserver un atelier) de M&Oz, ça se passe par ici.
Vous pouvez filer vous faire plaisir à la boutique et profiter des conseils de Cécile & Ondine du Mardi au Samedi :
M&Oz
5 Rue Antoine de Saint Exupéry
69002 LYON



Je tiens à remercier Cécile & Ondine de m'avoir accueillie chaleureusement, et Cécile plus particulièrement, d'avoir prit le temps de répondre à mes questions avec autant de franchise et de spontanéité. 




Photos et propos recueillis : Estelle-Olivia.

CONVERSATION

2 commentaires:

  1. Tu me donnes bien envie d'aller y faire un tour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésites pas à aller y faire un tour.... Tu verras l'accueil, les conseils, les produits, tout est parfait ! En plus avec Noël elles proposent plein de petits coffrets ultra tentant.... ;-)

      Supprimer